Rédigé par une assemblée regroupant des citoyens des quatre coins du globe, le manifeste du mouvement Occupy fait une place honorable au revenu de base, placé au quatrième niveau des revendications du mouvement.

« L’économie doit être mise au service du bien-être des gens, et de soutenir et de servir l’environnement et non le profit privé. Nous voulons un système où le travail est apprécié par son utilité sociale, et non pas son bénéfice financier ou commercial» revendique le texte, avant de lister 10 revendications majeures, parmi lesquelles le revenu de base, après l’accès universel et gratuit à la santé, à l’éducation et au logement ; le rejet des privatisations des services publics, le respect des droits des enfants, les systèmes de retraites.

Voici l’extrait du texte concernant le revenu de base (le texte en intégralité ici):

Chaque être humain doit avoir accès à un revenu adéquat pour assurer sa subsistance, c’est pourquoi nous demandons du travail, ou alternativement un revenu de base garanti universel.

Certains diront qu’il ne s’agit peut être que d’une allusion, mais compte tenu du processus ayant abouti à ce texte, c’est tout de même une petite victoire.

Comme l’explique le site OccupyWallStreet.org, ce « manifeste mondial » est en effet le fruit de plusieurs mois de discussions suivant une démarche surement inédite jusque là :

Approuvé par consensus le 4 mai 2012 par l’Assemblée mondiale, cette déclaration était en discussion depuis Janvier 2012. Elle est le produit d’un processus qui a impliqué des milliers de personnes provenant de six continents, et des centaines de villes participantes à la discussion et l’organisation des journées de manifestations mondiales du mois de mai – en particulier  le 1 er mai, 12, 15 et 18 du mois. Ces réunions de l’Assemblée internationales ont été organisées deux fois par semaine, sur la plate-forme en ligne VoIP Mumble.

Le processus d’élaboration de ce manifeste mondial – qui est encore un travail en cours – a commencé par la collecte des déclarations des différentes assemblées locales, puis la fusion de celles-ci dans une déclaration commune. Les participants ont ensuite été invités à faire de nouvelles propositions par le biais d’un site web public, ainsi qu’un certain nombre de listes de diffusion qui sont utilisés pour la communication inter-mouvements.

Il est de bonne augure de voir que le revenu de base a survécu à un tel cheminement !


Crédit illustration: Paternité Bob Jagendorf

À propos

Le MFRB est une association transpartisane créée en mars 2013. Il se donne pour mission de promouvoir le revenu de base jusqu’à son instauration en France. Il regroupe plus de 80 dynamiques locales sur le territoire.

Espaces adhérents

AssoConnectYammer