Le 27 septembre 2012, le Red Renta Basica (réseau espagnol pour le revenu de base) lançait une Initiative Législative Populaire visant à soutenir les RMIstes. Un grand pas vers la mise en place d’un revenu de base universel. Traduction d’un article paru initialement le 27 septembre 2012 sur Red Renta Basica (en espagnol).

En Catalogne, l’Initiative législative populaire (ILP) pour un Revenu garanti de citoyenneté (RGC) est déjà en phase de présentation devant un groupe de juristes. La récolte des signatures pourra débuter dans les quatre mois suivant l’approbation du texte par le Parlement catalan. Les organisations syndicales et les collectifs qui offrent leur soutien à l’ILP devront fournir un effort important afin de recueillir plus de 50 000 signatures valides.

Il faut rappeler que cette ILP est le fruit d’un travail de plusieurs mois visant à répondre aux nombreuses déficiences du Revenu minium d’insertion (RMI). D’un montant de 412 euros (bien en dessous du seuil de pauvreté), il a été introduit par le gouvernement de Mas à l’été 2011. Le RMI cesse d’être un droit subjectif et il est calculé en fonction du budget. Il ne s’actualise pas en fonction de l’IPC, ne peut excéder le SMI et ne peut être perçu que pendant une période de 5 ans maximum. Les personnes qui présentent « seulement » une problématique de perte d’emploi et ne montrent aucune difficulté sociale ajoutée (sic) sont mises de côté. Elles doivent en outre avoir passé une à deux années consécutives dans la même résidence pour le percevoir. Enfin, le RMI a été intégré en l’état dans la Loi de mesures fiscales et financières approuvée pendant la session parlementaire du 14 mars 2012, malgré les protestations des organismes sociaux, des services sociaux, des syndicats et d’autres agences.

Les multiples échecs du RMI

Depuis l’été 2011, il n’a pas non plus amélioré les situations de chômage, de pauvreté et d’exclusion sociale. 25 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, près de 32 % des familles catalanes ont du mal à boucler les fins de mois et des dizaines de milliers de personnes n’ont pas de quoi vivre. Le nombre de personnes vivant dans la rue, sous les porches, et près des distributeurs de billets a augmenté de 32 % et 40 personnes sans logement sont mortes dans la rue l’été dernier, âgées en moyenne de 58 ans.

C’est pour ces raisons et bien d’autres que l’ILP pour un Revenu Garanti de Citoyenneté est d’une grande importance en cette période. Le Red Renta Basica a été présent depuis ses débuts dans son élaboration. En attendant la mise en place d’un Revenu de Base Universel, comme le défend notre association, nous croyons que cette ILP est nécessaire dans ces moments de grave dépression économique. La proposition améliore considérablement le RMI que le gouvernement catalan a mis de côté. Le RGC est nettement supérieur aux RMI existants dans les diverses Communautés Autonomes. C’est un droit subjectif et non arbitraire puisqu’il est équivalant au revenu de suffisance en Catalogne (environ 600 euros) mais aussi parce qu’il est perçu aussi longtemps que la personne n’a pas de revenus.


Traduction de Florian Martinon

Crédit photo PaternitéPas d'utilisation commerciale isus

À propos

Le MFRB est une association transpartisane créée en mars 2013. Il se donne pour mission de promouvoir le revenu de base jusqu’à son instauration en France. Il regroupe plus de 80 dynamiques locales sur le territoire.

Espaces adhérents

AssoConnectYammer