Malte devient le 22ème pays à se joindre à l’initiative citoyenne européenne pour un revenu de base inconditionnel. L’objectif est de 4 500 signatures d’ici le 14 janvier 2014.

Article initialement publié le 18 juin 2013 sur Gozo News.

Lors d’une conférence de presse à la Maison de l’Europe de Valletta (Malte), des ONGs locales, des activistes et des universitaires ont déclaré leur soutien à la campagne européenne pour le droit à un revenu de base inconditionnel.

L’activiste finlandaise Vivan Storlund, représentant la campagne européenne, le sociologue Michael Briguglio, David Pisani de Zminijietna (Voice of the Left), Charles Miceli de l’Alliance contre la pauvreté se sont exprimés ainsi: « Beaucoup de gens sont devenus des victimes innocentes de la crise économique actuelle. Pour mettre un terme à cette tendance, une initiative citoyenne européenne pour un revenu de base inconditionnel a été lancée dans l’Union européenne. Parmi ses partisans, on trouve des activistes, des organisations et des partis progressistes, verts et de gauche. »

Malte a rejoint la campagne grâce à Zminijietna – Voix de la Gauche, l’Alliance contre la pauvreté et des activistes et des universitaires progressistes.

Aujourd’hui, le revenu de base pour tous continue d’être promu par des personnes telles que le philosophe et économiste politique Philippe van Parjis et des organisations telles que le BIEN (Basic Income Earth Network). L’initiative citoyenne européenne est un nouvel outil de démocratie participative, grâce auquel les citoyens peuvent faire part de leurs préoccupations à l’Union européenne.

22 pays font désormais campagne pour le revenu de base

La campagne pour un revenu de base inconditionnel a été lancée en janvier 2013 par des citoyens de 15 pays européens. Aujourd’hui, les pays participants sont au nombre de 22, Malte étant le dernier pays à rejoindre la campagne en cours de route, après la Hongrie, la Grèce, le Portugal, la Bulgarie, la Roumanie.

L’initiative appelle à l’étude d’un revenu de base qui devrait être universel, inconditionnel et suffisant pour éviter la pauvreté matérielle. Il devrait fournir l’opportunité pour chacun de devenir un participant actif de la société. L’idée générale est de soutenir des conditions de vie décentes pour tous.

Plus qu’un outil pour combattre les inégalités et la pauvreté, le revenu de base peut aussi simplifier les prestations sociales.

L’organisateur principal de l’initiative, Klaus Sambor, d’ATTAC, une ONG internationale qui lutte pour la justice sociale, souligne la dimension symbolique de la campagne: « Le grand travail collaboratif effectué par des groupes de 15 pays européens participant à la préparation de cette initiative démontre que l’idée d’un revenu de base inconditionnel, qui existe depuis longtemps, est en train de gagner du terrain. »

L’initiative a été validée par la Commission européenne le 14 janvier. La campagne doit maintenant permettre de collecter un million de signatures avant le 14 janvier 2014 tout en atteignant un seuil minimal dans au moins 7 pays membres.

Le minimum de signatures pour Malte est de 4 500 tandis que pour l’Allemagne, le plus grand pays de l’union européenne, il faudra au moins 74 250 signatures. Si la campagne est couronnée de succès, la Commission européenne devra examiner avec attention l’initiative et donner une audience publique au Parlement européen.

Vous pouvez soutenir l’initiative sur le site officiel: basicincome2013.eu


Article initialement publié le 18 juin 2013 sur Gozo News – Traduction Marie-Laure Le Guen.

Crédit image : PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Astacus

À propos

Le MFRB est une association transpartisane créée en mars 2013. Il se donne pour mission de promouvoir le revenu de base jusqu’à son instauration en France. Il regroupe plus de 80 dynamiques locales sur le territoire.

Espaces adhérents

AssoConnectYammer