29 députés européens dont Éva Joly et José Bové appellent à soutenir l’Initiative Citoyenne Européenne pour le Revenu de Base inconditionnel.

[mise à jour] Le 5 décembre, les eurodéputés Jean-Paul BESSET et Nicole KIIL-NIELSEN ont également apporté leur soutien. Le 13 décembre la député Finlandaise Sirpa Pietikäinen a également signé le texte de soutien. Le 17 décembre, Hélène Flautre a également ajouté son nom à la liste des signataires, ainsi que Tanja FAJON le 25 décembre.

Le 27 novembre, 29 députés européens de 12 pays différents et 6 formations politiques différentes ont diffusé une déclaration commune [pdf] exprimant leur soutien à l’initiative citoyenne européenne pour le revenu de base.

Les signataires de cet appel, dont 10 sont des députés verts français, invitent tous les citoyens à soutenir cette initiative, en la signant sur internet (http://sign.basicincome2013.eu) ou sur formulaire papier.

« Une nouvelle forme de sécurité sociale est nécessaire et urgente »

“Nous croyons qu’une nouvelle forme de sécurité sociale est nécessaire et urgente car les systèmes de protection actuels sont de plus en plus conditionnels et punitifs, ils minent la dignité des personnes et créent des barrières à la participation citoyenne, et aggravent les divisions au sein de la population” peut-on lire dans la déclaration.

« Un revenu de base inconditionnel transformerait la sécurité sociale actuellement compensatoire en un système émancipateur, basé sur la confiance dans les décisions des personnes, et ne les stigmatiserait pas à cause de leur situation. Le revenu de base inconditionnel est universel, versé à chaque personne sans conditions et suffisant pour assurer une existence digne permettant de participer pleinement à la société.”

Les signataires font également valoir que le principe du revenu de base simplifierait largement le système actuel, et contribuerait à gommer les disparités de richesses.

« Nous invitons vivement tous les citoyens à nous rejoindre pour soutenir cette initiative qui est une étape importante de la création d’une Europe dans laquelle tous ont les mêmes chances de réaliser ensemble leur potentiel », conclut le document.

« Cette déclaration commune matérialise le travail de longue haleine développé depuis que l’initiative européenne a été lancée en janvier 2013 » explique Stanislas Jourdan, organisateur en France de cette campagne. « Au cours de cette année, plusieurs députés européens ont été approchés par des organisations partenaires de l’initiative. D’autres, telles que Karima Delli et Michèle Rivasi, ont spontanément pris contact avec nous. »

Réunion au parlement européen de Strasbourg.
Réunion au parlement européen de Strasbourg

C’est grâce à une réunion au parlement européen de Strasbourg, le 21 novembre dernier, que les députés européens ont décidé de travailler sur un texte commun exprimant le soutien formel à l’initiative pour un revenu de base.

Le revenu de base serait versé de manière régulière, universelle et sans conditions de ressources ni d’exigence d’activité. Ce socle de revenu permettrait à chacun de faire ses choix sans craindre de tomber dans la pauvreté, il sécuriserait les travailleurs précaires et stimulerait également l’entrepreneuriat. Selon les organisateurs de l’initiative, le montant du revenu devrait être suffisant pour garantir une existence digne à tous les citoyens de l’Union Européenne.

Le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) remercie les eurodéputés français qui soutiennent l’initiative européenne pour un revenu de base et se réjouit de l’adhésion de plus en plus large de parlementaires européens pour cette initiative. À cette fin, une autre réunion d’information se tiendra au parlement européen de Strasbourg le 9 décembre prochain.

L’initiative citoyenne européenne vise à obtenir de la commission européenne qu’elle étudie la possibilité de réformer les systèmes d’États providence en Europe pour tendre vers un revenu de base versé à tous sans conditions. Les organisateurs doivent recueillir un million de signatures d’ici le 14 janvier 2014, pour obtenir une audience au parlement européen et faire du revenu de base un sujet de discussion publique au niveau européen.

Listes des signataires :

José BOVÉ, Greens (France)
Eva JOLY, Greens (France)
Catherine GREZE, Greens (France)
Karima DELLI, Greens (France)
Malika BENARAB-ATTOU, Greens (France)
Michèle RIVASI, Greens (France)
Jean-Paul BESSET, Greens (France)
Nicole KIIL-NIELSEN, Greens (France)
Hélène Flautre, Greens (France)

Martin EHRENHAUSER, independent (Austria)
Phillippe LAMBERTS, Greens (Belgium)
Nikola VULJANIĆ, Left (Croatian)
Tarja CRONBERG, Greens (Finland)
Satu HASSI, Greens (Finland)
Sirpa Pietikäinen, Christian Democrats (Finland)
Gerald HÄFNER, Greens (Germany)
Ska KELLER, Greens (Germany)
Nikos CHRISOGELOS, Greens (Greece)
Brian CROWLEY, ALDE (Ireland)
Emer COSTELLO, Social Democrats (Ireland)
Liam AYLWARD, ALDE (Ireland)
Nessa CHILDERS, independent (Ireland)
Sean KELLY, Christian Democrats (Ireland)
Pat the Cope Callagher, ALDE (Ireland)
Georges BACH, Christian Democrats (Luxembourg)
Claude TURMES, Greens (Luxembourg)
Tanja FAJON, Social Democrats (Slovenia)
Carl SCHLYTER, Greens (Sweden)
Jean LAMBERT, Greens (UK)

À propos

Le MFRB est une association transpartisane créée en mars 2013. Il se donne pour mission de promouvoir le revenu de base jusqu’à son instauration en France. Il regroupe plus de 80 dynamiques locales sur le territoire.

Espaces adhérents

AssoConnectYammer