Une vaste majorité des candidats aux prochaines élections législatives en Finlande se sont prononcés en faveur du principe du revenu de base, selon les médias nationaux.

Article initialement publié sur le site du BIEN. Traduction par Arthur Mignon

À l’approche des élections générales, l’idée du revenu de base vient de franchir une étape décisive en Finlande, avec pas loin de 65,5% des candidats au Parlement soutenant publiquement la réforme.

Le reportage qu’a publié le média national YLE est basé sur les réponses directes de candidats collectées par l’intermédiaire d’un formulaire en ligne. 1 642 candidats en lice ont participé (pour un total avoisinant les 2 000). Entre autres questions, il a été demandé aux candidats s’ils étaient d’accord avec l’affirmation suivante : « la Finlande devrait mettre en place un modèle de revenu de base qui remplacerait le minimum de sécurité sociale actuel. »

Sans surprise, les candidats Verts sont les plus favorables à la réforme (99%), suivis par les candidats de l’Alliance de Gauche (95%) et du Centre (83%). Un soutien non-négligeable est trouvé également au sein du parti nationaliste Vrais Finlandais (57%) et du Parti du Peuple Suédois (53%).

Tous ensemble, les partis politiques acquis au revenu de base pourraient quasiment représenter entre 40 et 60% des votes (assez, en théorie, pour former un gouvernement).

D’un autre côté, ceux qui s’opposent au revenu de base sont le Parti Social-Démocrate (80% de ses candidats), le Parti Conservateur (67%) et les Chrétiens Démocrates (57%).

L’automne dernier a connu une nouvelle vague de soutien politique au revenu de base, lorsque le leader de l’opposition a proposé de l’expérimenter à l’aide de projets pilotes. Selon un récent sondage, 70% des Finlandais approuvent le revenu de base.

Les prochaines législatives en Finlande se tiendront le 19 avril. Il semble que l’occasion n’a jamais été aussi proche d’expérimenter le revenu de base en Finlande – et, ainsi, en Europe.


Credit picture: CC hugovk