Suite à son Assemblée Générale tenue à Paris les 28 février et 1er mars 2015, le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) se lance dans une pluralité de projets ambitieux.

Il y a trois semaines, le MFRB tenait la troisième Assemblée Générale de son histoire dans les locaux de la Mairie du 2ème arrondissement de Paris. Un temps important pour le mouvement, puisque l’ordre du jour comportait une refonte de ses statuts, une amélioration et une clarification de sa charte éthique, l’adoption d’un règlement intérieur ainsi que l’élaboration d’une stratégie pour l’année 2015/2016. Près de 90 personnes étaient présentes ou représentées par procuration.

Outre des modifications de structure jugées nécessaires après deux années d’expérience, le MFRB a adopté une nouvelle charte qui améliore et complète la définition du revenu de base que l’association promeut, en précisant que “l’instauration d’un revenu de base ne doit pas remettre en cause les systèmes publics d’assurances sociales, mais compléter et améliorer la protection sociale existante.”

Selon les coordinateurs du mouvement, cette refonte vise à répondre à un malentendu fréquent selon lequel l’instauration d’un revenu de base impliquerait de faire table rase des différents acquis sociaux. Mais cette vision n’est partagée que par certains défenseurs du revenu de base et ne constitue pas la ligne politique du MFRB.

Les participants ont également travaillé une stratégie qui se décline en 5 axes de développement :

  • Faire l’état des lieux des propositions d’instauration d’un revenu de base en France
  • Mener des expérimentations de revenu de base en France, comme cela a été fait par le passé en France, en Inde, en Namibie ou au Canada.
  • Poursuivre la sensibilisation du grand public à l’idée du revenu de base et quantifier le nombre de personnes qui y sont favorables.
  • Fédérer les organisations de la société civile et les partis politiques autour de l’idée du revenu de base.
  • Poursuivre le développement interne du MFRB
marc-basquiat
Marc de Basquiat

L’AIRE (Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence), active depuis les années 80, a elle aussi présenté sa stratégie après le décès de son fondateur Yoland Bresson. Son nouveau président, Marc de Basquiat, a indiqué que l’AIRE souhaite évoluer comme un think tank qui travaillera sur des propositions détaillées du revenu d’existence.

Cette Assemblée générale a également permis le renouvellement des instances de l’association. Le comité des représentants légaux (Comité Légal) a ainsi été désigné avec succès par la méthode de l’élection sans candidat. En voici les membres :

  • Mme Virginie Caura
  • M. Bertrand Duprat
  • Mme Isabelle Le Glaz
  • M. Guy Valette
  • M. Solenne Vaulot Morel

Le Comité d’Éthique (qui a un rôle de veille et de médiation au sein de l’association) a également été partiellement renouvellé par tirage au sort. Les membres assurant la continuité avec le Comité d’Éthique précédent sont Mme Virginie Deleu et M. Didier Lheureux, désormais accompagnés de :

  • Mme Geneviève Bouché
  • M. Mickaël Laclé
  • Mme Christine Lheureux
  • M. Olivier Raizer
  • M. Pierre Valle

Le Comité d’Action va pour sa part s’atteler à la coordination et au développement des projets proposés pendant cette Assemblée générale. Les trois premiers membres de ce comité ont été désignés par le Comité Légal :

  • M. Stanislas Jourdan
  • Mme Camille Lambert
  • M. Hugo Stéphan

Cette première équipe s’étoffera très rapidement avec des personnes souhaitant contribuer au développement du MFRB.

assemblee-mfrb

Une dynamique intergénérationelle, ambitieuse et positive ressort de ce week-end très constructif et enrichissant, qui laisse présager une augmentation de la présence du revenu de base au sein des débats publics tout au long de l’année. Et si vous nous rejoigniez pour apporter votre pierre à l’édifice ?

Le Mouvement Français pour un Revenu de Base


Crédit photos: CC Pierre Valle