Une nouvelle structure promeut le revenu de base aux États-Unis et entend peser dans le débat public.

Article initialement publié par Andre Coelho sur basicincome.org, traduit en français par Pierrick le Feuvre.

Ils sont trois activistes anti-pauvreté : Ann Withorn, Jason Murphy et Diane Dujon. Ils viennent de créer Basic Income Massachussets (BIMA), une organisation pour le revenu de base dans le Massachussetts qui a démarré son activité en juillet. Déjà, un site web a été mis en ligne, ainsi qu’une page Facebook. L’assemblée générale de fondation aura lieu en novembre du côté de Dorchester / Roxbury.

Pour les trois fondateurs, le revenu de base ne concerne pas seulement ceux qui sont actuellement pauvres. Il doit aussi permettre d’éliminer pour tous la crainte de la pauvreté. Le Basic Income Massachussets entend ainsi mener une stratégie permettant l’émergence d’une initiative législative pour le revenu de base au Massachussets.

À partir d’une base de données recensant des partisans du revenu de base, l’objectif des fondateurs est de faire parler de l’idée à l’intérieur d’autres mouvements ou groupes communautaires en produisant des écrits sur la façon dont le revenu de base pourrait être introduit dans le Massachussets. Écrits qui pourront ensuite être utilisés dans des bulletins ou lors d’événements locaux, ainsi que dans le journal local Survival News.


Crédit photo : Basic Income Massachussets (BIMA)