Le 5 juin, les Suisses ont donné leur avis par votation sur plusieurs sujets, dont l’instauration d’un revenu de base universel. Même si le texte n’en spécifiait pas le montant, l’initiative populaire avançait une somme mensuelle de 2500 francs par adulte (50 % du revenu moyen) et 625 francs par enfant.

Remerciements à l’équipe « actualités » de Basic Income (dont Josh Martin, Jenna van Draanen, Kate McFarland, André Coelho, Karl Widerquist et Tyler Prochazka) ainsi qu’à Philippe Van Parijs.

Le référendum sur le revenu de base inconditionnel (RBI), était en chantier depuis 2013, lorsque l’initiative citoyenne initiée notamment par Enno Schmidt avait recueilli plus de 100 000 signatures, ouvrant alors la voie à la tenue d’un référendum sur la question. Le conseil fédéral Suisse avait rejeté l’initiative en août 2014, une consigne symbolique de vote négatif plutôt qu’une décision politique effective : les Suisses avaient déjà affirmé leur droit constitutionnel de tenir un référendum sur la question.

Les soutiens du revenu de base inconditionnel ont mené des actions spectaculaires afin de mobiliser l’opinion. Lors du dépôt de l’initiative en 2013, les militants avaient déversé huit millions de pièces de cinq centimes (une pour chaque Suisse) devant le palais fédéral de Berne. Et dans les semaines précédant le vote, ils ont installé le plus grand poster jamais réalisé, établissant ainsi un nouveau record mondial.

Bien que le « non » l’ait emporté, l’initiative Suisse a joué un rôle important dans le débat international grandissant autour du revenu de base et les avancées qu’il peut apporter, notamment en terme de pauvreté, de politique sociale et de rapport aux technologies. Ces questions ont attiré l’attention de citoyens du monde entier, et mené à la tenue actuelle ou proche d’expérimentations de revenu de base par des gouvernements ou des ONG en Finlande, aux Pays-Bas, au Canada, au Kenya, en Inde et aux États-Unis. De même, des études sur le sujet sont en cours en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni, en France et en Namibie. Le débat est réellement mondial, et des médias aux quatre coins du globe se sont emparés du sujet pour discuter des principes et des bienfaits d’un revenu de base.

Malgré ce vote négatif, le mouvement pour un revenu de base est promis à un riche avenir, en grande partie grâce aux efforts des militants suisses qui ont permis la tenue de ce référendum. Nous adressons nos chaleureux remerciements de la part de l’équipe éditoriale de Basic Income à tous ceux qui ont pris part à l’initiative suisse, travaillant sans relâche pour populariser l’idée du revenu de base.

Les résultats détaillés du vote sont disponibles ici : Votation 601.


Source : BasicIncome.org

Adaptation française : Maxime Vendé

À propos

Le MFRB est une association transpartisane créée en mars 2013. Il se donne pour mission de promouvoir le revenu de base jusqu’à son instauration en France. Il regroupe plus de 80 dynamiques locales sur le territoire.

Espaces adhérents

AssoConnectYammer