Le conseil australien des services sociaux (Australian Council of Social Service, ACOSS) organise sa conférence nationale à Sydney les 17 et 18 novembre. Le revenu de base est au programme.

La seconde journée de la conférence débutera par une session intitulée L’Australie doit-elle mettre en place un revenu de base ?. Le programme officiel indique :

Alors que la Finlande et les Pays-Bas vont expérimenter un revenu de base universel, l’Australie doit-elle envisager une approche similaire ? La mutation de l’emploi, due à la révolution technologique, conduit nombre d’observateurs à considérer qu’un revenu de base universel pourrait constituer un filet de sécurité pour les employé·e·s des industries à l’avenir incertain. D’autres avancent qu’un revenu de base universel réduirait la bureaucratie des services sociaux et laisserait chacun·e libre de soucrire aux assurances de son choix. Quel est le rôle d’un revenu de base ? Constituer un filet de sécurité ou bien assurer la protection de chacun·e ? Et une telle approche est-elle possible en Australie, où le système de protection sociale est très ciblé ?

Fondé en 1956, ACOSS a pour mission de combattre la pauvreté et les inégalités en Australie. Sa conférence annuelle est l’occasion de mettre en lumière des stratégies concrètes pour atteindre ses buts.

Les années passées, la conférence nationale d’ACOSS a réuni près de 500 participant·e·s, venant majoritairement des associations, de la fonction publique, des entreprises et des universités.

Au lieu de se concentrer sur des conférences, ces deux jours feront la part belle aux discussions entre particpant·e·s. Les tables rondes seront également diffusées en direct et les internautes auront la possibilité de participer aux échanges.

Pour plus d’information, consulter le site de la conférence.


Article initialement publié par Kate McFarland sur Basic Income.
Adaptation française : Maxime Vendé.
Illustration CC BY-NC 2.0 Alex Proimos.